Mto Villarzel Suisse

Impacts de foudre
Ephéméride - PDA Prévisions Alertes - Dangers Température Pression - Humidité Solaire et UV Rayonnement solaire Pluviométrie Vent Agriculture Chauffage Danger feux de forêt Rapports annuels - Journal Info station Activité sismique Astronomie Divers / Liens / Explications Créations / GW / Tutoriels Evénement météo

Hors météo Broye Mon étang Consommation électrique Pompe àchaleur Panneaux solaire Serre

Livre d'Or

Forum Highcharts

Version pour mobile




Merci à nos donateurs:
M. Blanc
M. JavierMartinez
M. Viktor
M. Emanuel Roggen
M. Raphaël Chochon
M. José Luis Sanchez
M. Daniel Stuyck
M. Jean-Pierre Tonnele
M. Benoist Lerouge
M. Pierre Sabatier

M. Patrick Ollivier
M. Michel Le Viol
M. César López
M. Didier Mestric
M. Francesco Paolo Trapani
M. Charles Durand
M. Philippe Blanchard
M. Benjamin Leblic
Philippe Dupertuys
M. Jaume Mas Ferrer
M. Daniel Lavocat
M. Jean-Pierre Bernard
M.Gérard Egger
M. Jean-Claude Birade
M. Dominique Herraire
M. Eric Lemoine
M. Jean Gabriel Boulet
M. Olivier Bovel
M. Arnaud Rahier
M. Bruno Goyac
M. Jean Michel Vouillot
M. Sarah Cordeau
M. Jean-Pierre Grieu
M. Loic Roulin
M. Michel Beel
M. Dominique Gautheron


 

Visiteurs depuis le 07.01.2010

 

 

Visites du jour :

France : 35
Suisse : 7
Belgique : 6
Canada : 1
Maroc : 1
Polynésie française : 1
États-Unis : 1

 

Service Cron Gratuit

 

Bilan climatologique 2014
 


L’année 2014 en Suisse a été caractérisée par des extrêmes climatologiques.
Elle est la plus chaude depuis le début des mesures en 1864, à égalité avec 2011. Après les records d’enneigement au Sud au
début de l’année, le premier semestre a été extrêmement doux. En revanche, l’été 2014 peut être qualifié
de pourri en étant pluvieux, frais et très peu ensoleillé. En juillet, des records de précipitations ont été
relevés au Nord des Alpes. L’automne a été à nouveau très doux dans toute la Suisse, mais avec des
records de précipitations au Sud qui ont fait débordé les lacs tessinois.

L’année la plus chaude depuis le début des mesures à égalité avec 2011
En moyenne nationale, l’année 2014 a connu un excédent thermique de 1.24 degré par rapport à la norme 1981-
2010. Il s’agirait donc de l’année la plus chaude depuis le début des mesures en 1864. Cependant, la différence
avec l’année record de 2011 qui a connu un excédent thermique de 1.21 degré, est extrêmement faible. Comme
les mesures sont souvent entachés d’incertitudes, cette différence n’est pas significative et par conséquent, il faut
considérer les années 2011 et 2014 comme équivalent chaudes. Les deux années ont présenté un excédent
thermique record de 1.2 degré par apport à la norme 1981-2010.
Record d’enneigement au Sud des Alpes

L’année 2014 a débuté par des records au Sud des Alpes. Là-bas, c’est l’hiver le plus pluvieux depuis le début
des mesures il y a 151 ans qui a été régionalement relevé. Dans les montagnes tessinoises, il est localement
tombé près de 7 mètres de neige, soit la plus haute quantité de neige fraîche depuis plus de 50 ans de mesures.
En revanche, l’hiver 2013/2014 est resté généralement vert sur les régions de plaine du Nord de la Suisse avec
localement seulement 1 cm de neige fraîche, soit l’hiver le moins enneigé depuis plus de 80 ans.

 

Le troisième hiver le plus doux en Suisse

L’afflux continu d’air doux depuis les régions subtropicales a permis à l’hiver 2013/2014 d‘être le troisième le plus
doux en Suisse depuis le début des mesures en 1864. En moyenne nationale, l’excédent thermique a atteint 1.7
degré par rapport à la norme 1981-2010. L’hiver le plus chaud de 2006/2007 avait connu un excédent thermique
de 2.6 degrés par rapport à la norme. Au deuxième rang figure l’hiver 1989/90 avec un écart à la norme de 2.0
degrés. Dans la vallée du Rhin du côté de Coire, sous l’effet du foehn, l’hiver 2013/2014 a même été le plus
chaud depuis le début des mesures.

Un premier semestre extrêmement chaud
Tous les mois du premier semestre, à l’exception de mai, ont été plus chauds que de coutume. Au final, le
premier semestre 2014 a été le troisième le plus chaud depuis le début des mesures il y a 151 ans. En moyenne
nationale, les températures ont été 1.5 degré au-dessus de la norme 1981-2010. Le premier semestre 2011 avait
également été aussi chaud avec un écart à la norme de 1.6 degré. Le premier semestre le plus chaud avait été
relevé en 2007 avec un écart à la norme s’élevant à 2.3 degrés.
Records de précipitations et de manque de soleil au cœur de l‘été

Les conditions météorologiques n’ont été pleinement estivales qu’au cours d’une semaine lors de la première
quinzaine de juin. Au cœur de l’été, pendant les mois de juillet et d’août, les conditions météorologique ont
souvent été pluvieuses, notamment en juillet. De nombreux records mensuels de précipitations en juillet ont été
battus sur la moitié occidentale de la Suisse. Ces records ont été plus isolés sur la moitié orientale du pays. Pour
le Nord des Alpes, on mentionnera surtout la valeur mensuelle extrême de 523 mm relevée en juillet aux Avants,
au-dessus de Montreux. Cela représente près de 3 fois plus de ce qui tombe habituellement en juillet.
S’il pleut fréquemment, cela veut dire que le soleil est rare. C’est bien ce que la Suisse a vécu cet été et il en a
résulté le plus faible ensoleillement en juillet et août depuis le début des mesures. Le déficit d’ensoleillement a été
particulièrement marqué au Tessin et en Suisse romande. Il a manqué plus de 120 heures d’ensoleillement, soit
l’équivalent d’une à deux semaines de plein soleil par rapport à une période juillet-août normale.

 

Un automne extrêmement chaud et des inondations au Sud

Après un été frais, un automne chaud a suivi. Le quatrième mois d’octobre le plus chaud depuis le début des
mesures a été relevé, ainsi que le deuxième mois de novembre le plus chaud. En ajoutant un mois de septembre
également plus chaud que la norme, il en a résulté le deuxième automne le plus chaud depuis le début des
mesures il y a 151 ans. En moyenne nationale, l’écart par rapport à la norme 1981-2010 a été de 2.1 degrés. Au
cours de l’automne record de 2006, on avait mesuré un écart à la norme de 2.6 degrés, tandis que pour
l’automne 2011 qui se situe à présent au 3ème rang, un écart à la norme nettement plus bas de 1.4 degré avait été
mesuré.
Cette douceur extrême a été accompagnée par de fortes précipitations au Sud des Alpes. Après un mois
d’octobre déjà copieusement arrosé, il est tombé en novembre 4 à 5 fois plus de précipitations que lors d’un mois
de novembre normal. Avec une valeur de 587 mm, Lugano a vécu son mois de novembre le plus humide depuis
le début des mesures en 1864. A Locarno-Monti, avec une lame d’eau de 733 mm, il s’agit du deuxième mois de
novembre le plus humide depuis le début des mesures en 1883. Comme à Locarno-Monti, de nombreuses
stations pluviométriques du Tessin ont relevé le deuxième mois de novembre le plus pluvieux, derrière novembre
2002.
En conséquence de ces fortes pluies persistantes, le niveau des lacs Majeur et celui de Lugano est fortement
monté et les deux lacs ont débordé pendant plusieurs jours vers la mi-novembre, inondant les rues de Lugano et
de Locarno.

 

En attendant l‘hiver
La douceur exceptionnelle de l’automne s’est prolongée en décembre. La neige n’était présente qu’au-dessus de
1000 à 1500 mètres et en faibles quantités, bien inférieures aux épaisseurs habituelles. Après la mi-décembre, la
couche de neige dans les Alpes n’atteignait souvent que l’équivalent de 30 à 60% de la hauteur normale. Des épaisseurs un peu plus conformes, comprises entre 60 et 90% de la norme, ont été relevées sur le sud des Alpes
valaisannes.
Puissante offensive hivernale à la fin de l’année
Suite à l’arrivée d’air froid à partir du nord-ouest, puis du nord, les conditions météorologiques à partir du 26
décembre sont passées en 2 jours d’une extrême douceur à un froid hivernal. Au Nord des Alpes, il a neigé
jusqu’en plaine du 26 au 29 décembre. Il est localement tombé entre 20 et 30 cm de neige fraîche. Dans le Jura
et le long des versants nord des Alpes, on a mesuré de 40 à 60 cm de neige fraîche.
Suite à une nuit claire et des sols enneigés, les températures minimales relevées sur le Plateau le 29 décembre
ont localement été extrêmement basses. A Hallau, dans le canton de Schaffhouse, le thermomètre est descendu
jusqu’à -21.1 degrés. Pour cette station, il s’agit de la température la plus basse relevée en décembre depuis plus
de 50 ans de mesures. Les 29 et 30 décembre, les températures sont restées négatives tout au long de la
journée sur pratiquement l’ensemble de la Suisse, à l’exception du Bassin lémanique et du Tessin.
Bilan annuel
La température annuelle en Suisse en 2014 a souvent été entre 1.0 et 1.4 degré au-dessus de la norme 1981-
2010. Au Sud des Alpes et en Engadine, l’écart à la norme a été d’environ 1.0 degré. Moyenné sur l’ensemble de
la Suisse, l’excédent thermique a atteint 1.2 degré, égalisant ainsi l’année la plus chaude relevée en 2011.
Les précipitations annuelles ont été normales ou légèrement déficitaires sur la plupart des régions du pays du
Nord des Alpes. En revanche, au Sud des Alpes et en Engadine, l’année a été nettement trop humide avec des
valeurs correspondant entre 120 et 170% de la norme 1981-2010. A Lugano et à Locarno-Monti, avec des
précipitations correspondant à 150 à 160% de la norme, l’année 2014 a été la troisième la plus humide depuis le
début des mesures il y a plus de 100 ans. Il faut remonter en 1960 pour retrouver une année encore plus humide
avec l’équivalent de 160% de la norme 1981-2010.
L’ensoleillement s’est fréquemment situé dans la norme 1981-2010. Cependant, l’année 2014 a localement été
une des plus ensoleillées comme à Zurich avec 111% de la norme, ainsi qu’à Lucerne et à Neuchâtel avec 110%
de la norme. Dans les Grisons, au Tessin et sur les sommets alpins, l’année a été particulièrement sombre avec
de 80 à 90% de la norme seulement. En Haute-Engadine, il s’agit de la 3ème année, au Säntis et au Jungfraujoch,
de la 4ème année la plus sombre. Les mesures homogénéisées d’ensoleillement existent depuis 1959.
  Untitled Document
Station Davis Vantage Pro 2 + station agricole - Weatherlink 6.0.0 - GraphWeather 3.0.15
© 2010-2013, Météo Villarzel - Webmaster Aubert Pierre-André

Attention, les données météo publiées sur ce site sont issues d'une station météo personnelle et ne sont données qu'à titre indicatif,
elles ne peuvent en aucun cas être utilisées pour garantir la protection des personnes ou de biens quelconques.
Merci au webmaster de ces sites pour leur aide à la conception du site météo Villarzel
Merci à Javier pour son soutien